Pour venger A.D.G.

1947-2004

Une bio express

19 décembre 1947 : naissance à Tours (Indre et Loire) d’Alain Fournier.

1959 : Devient enfant de troupe à l’âge de 12 ans. Obtient son BEPC et décide d’entrer dans la vie active.

1966-1971 : Il devient tour à tour employé du Crédit Lyonnais, brocanteur puis bouquiniste. Il fait la rencontre de Michel-Georges Micberth, qui dirige à Blois la Jeune Force Poétique Française et devient son directeur littéraire sous le pseudonyme d’Alain Dreux-Galloux.

1966 : pigiste au « Réveil socialiste », de l'ancien ministre socialiste Jean Meunier ;

1968 : rédacteur en chef de « Révolution 70 » ;

1971 : Publication de son premier roman à la Série Noire, « La Divine surprise », inspirée de la vie du truand Jo Attia.

1972 : Publication de « La Nuit des grands chiens malades », portée plus tard au cinéma par Georges Lautner sous le titre « Quelques messieurs trop tranquilles »

1972 : « Les Trois badours », sous le pseudonyme d’Alain Camille.

de 1972 à 1973 : chroniqueur à « Actual-Hebdo » ;

1973 : « Cradoque’s Band »

1973 : « Berry Story. »

1980 : « Pour venger Pépère » (adapté plus tard en téléfilm).

1981 : Court essai publié chez Balland (coll. L’Instant romanesque) : « La Nuit myope ».

En 1981, il est la cause d'un mini scandale à la suite de la parution dans un numéro spécial du journal « (À Suivre) » d'une bande dessinée, « Léopold Micheteau, détective », dont il est le scénariste et Benoît Sokal le dessinateur. Les physiques des personnages israélites, source de la polémique, étaient pourtant dus uniquement aux dessins de Sokal et ne mettaient nullement en cause le scénario d'ADG.

de 1974 à 1981 : journaliste puis grand reporter pour l'hebdomadaire « Minute » ;

1981-1991 : Il s’installe en Nouvelle Calédonie, avec le projet de réaliser une grande saga sur l’histoire de l’île. Ce sera « le Grand Sud », qui n’aura finalement qu’un tome. Il écrit trois romans pour la Série noire ayant pour cadre le Caillou : « Joujoux sur le caillou », « les Billets nickelés » et « C’est le bagne ». Et milite activement contre l’indépendance de l’ile, organisant les sympathisants du Front national. Au cours des années 1980, il fonde « Combat calédonien », hebdomadaire anti-indépendantiste. Sa participation, durant un an, à cette aventure de presse vaudra à A.D.G. un certain nombre d'amendes et de condamnations, et finit par déclarer forfait, tandis qu'Edgard Pisani, cible favorite de l'hebdomadaire, sortit lui aussi quelque peu « éreinté » de cette période.

1991 : retour définitif à Paris.

De 1991 à 1994 : chroniqueur à « Minute » ;

1994 : membre de la rédaction de l'hebdomadaire « Rivarol », il en deviendra secrétaire général en 1998. Il y travaillait encore un an avant sa disparition, jusqu'à ce que l'aggravation de sa maladie ne le contraigne à s'éloigner. Quelques collaborations au « Figaro Littéraire » en 2003-2004.

2003 : publication de Kangouroad Movie

Juillet 2004 : épouse Martine Joulié.

1er novembre 2004 : mort à Paris des suites d’un cancer.

 

 

Œuvres diverses

* 1969 : Lettre ouverte à un magistraillon (Micberth, Illustrations de Bernard Deyriès).
* 1971 : la Divine Surprise (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1429, rééd. en coll. « Carré Noir », n° 545)
* 1971 : les Panadeux (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1443, rééd. en coll. « Carré Noir », n° 518)
* 1972 : la Marche Truque... (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1473, rééd. en coll. « Carré Noir », n° 554)
* 1972 : la Nuit des grands chiens malades (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1482, rééd. en coll. « Folio », n° 2224) – adapté au cinéma sous le titre Quelques messieurs trop tranquilles
* 1972 : les Trois Badours (Gallimard, coll. « Série Noire », rééd. en coll. « Folio policier », n° 229)
* 1973 : Cradoque's band (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1493, rééd. en coll. « Carré Noir », n° 373)
* 1973 : Berry Story (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1586)
* 1974 : Je suis un roman noir (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1692, rééd. en coll. « Carré Noir », n° 468)
* 1976 : L'otage est sans pitié (Gallimard, coll. « Super noire », n° 43)
* 1977 : le Grand Môme (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1717) – Titre qui était un hommage discret à son homonyme Alain-Fournier)
* 1977 : Juste un rigolo (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1721, rééd. en coll. « Carré Noir », n° 506)
* 1980 : Pour venger pépère (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1806, rééd. en coll. « Folio policier », n° 153)
* 1980 : les Enquêtes de l'inspecteur Alfred Beaugat (Dargaud, coll. « Pilote ») – Scénario de textes d'A.D.G., dessins de Loro et North – Réunit : Une Aventure de l'inspecteur Alfred Beaugat, le Sale Grand Meaulnes, l'Inspecteur Beaugat monte à Paris et Fripe-futaille contre Lèche-douzils
* 1981 : la Nuit myope (Balland, coll. « L'Instant romanesque », rééd. en 2003 chez Christian Durante, coll. « Poche-numérique »)
* 1981 : Balles nègres (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1825)
* 1982 : On n'est pas des chiens (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 1862, rééd. en coll. « Folio policier », n° 189)
* 1986 : Notre frère qui êtes odieux... (Gallimard, coll. « Carré Noir », rééd. en coll. « Folio policier », n° 171)
* 1987 : Joujoux sur le caillou (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 2089) « roman calédonien » de politique-fiction dédié à Jean-Marie Le Pen
* 1987 : le Grand Sud (Jean-Claude Lattès) roman d'aventures néo-calédonien
* 1988 : Les Billets Nickelés (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 2124)
* 1988 : C'est le bagne ! (Gallimard, coll. « Série Noire », n° 2134)
* 2003 : Kangouroad movie (Gallimard, coll. « la Noire ») thriller australien

 

Autres œuvres : « Chéri Bibi », adapté du roman de Gaston Leroux et diffusé 1973 à la télévision, « Les mystères de New York » écrits en collaboration avec Jean-Pierre Richard et diffusé en 1976.

 


Page précédente | Page suivante



Généré par Pluxml preview 0.3.1 en 0.013s | Admin
Webmastering by ICS, skin by Kloobik, repeint par le Typographiste.